lundi 28 janvier 2019

Quand je tricote ...

    Je crois que j'ai mis 2 semaines à écrire cette article . 2 longues semaines .... à écrire, pour effacer, recommencer , pleurer , effacer de nouveau .... psychologiquement parlant , il m'aura filée des suées...
Je crois sans vous mentir que cet article est le plus difficile que j'ai eu à écrire ...

   Comme beaucoup de personnes , et même si je ne le montre pas , en tous cas pas sur insta , je suis rongée par beaucoup de choses .

    Il m'a fallu quelques temps pour admettre qu'il était temps de désamorcer certaines fêlures et quoi de mieux pour se soigner que de les coucher sur un bout de papier . Je me suis alors souvenue pourquoi j'avais démarré ce blog il y'a 8 ans maintenant et pourquoi je m'éclatais autant sur insta : EXUTOIRE .

   Tous les jours je tente de partager ce que je suis mais aussi ce que j'aspire à être . Heureuse . Je suis réellement comme ca , je ri d'un rien , je ri de tout , j'ai un humour décalé parfois décapant , l'auto derision et le ridicule ne m'ont jamais fait peur. Croix de bois croix de fer si j' mens j'vais en enfer . Mais comme tout à chacun j'ai un côté sombre , bien enfoui là où toi tu ne le vois pas . j'ai ce besoin de tout analyser , de tout comprendre. Ne te méprends pas dans ce que je suis sur le point de t'avouer, je pense être bien loin de la nana névrosée .

    Je ne vous l'ai jamais caché, je suis ce que l' on appelle une hyper angoissée. Je ne le maîtrise pas . La moindre petite contrariété est susceptible de me bouffer la santé.

    Il y'a quelques temps un compte instagram que je suis ( je ne ferai pas de pub , dois je te rappeler que je ne suis pas influenceuse ?🤣) , une nana kiné pour ne pas la citer , écrivait un post sur son anxiété maladive . Cependant plus que le post c'est un commentaire qui a attiré mon attention .
Une femme y décrivait ce que provoquait chez elle ses nombreuses crises d'angoisse . Elle y avouait comme ça, sans complexe aucun ce que moi je ne suis jamais parvenue à avouer ... J'ai alors contacté cette personne et elle a su me faire dire ce que je ne dis à personne depuis que j'ai l'âge de 15 ans .


    Lorsqu'on est une hyper angoissée, il y'a souvent une cause à effet . On pense ne pas savoir de quoi on a peur mais en cherchant un peu, une seule petite chose , un seul petit événement est susceptible de vous faire basculer dans de monstrueuses crises impossibles à gérer ou pire encore : les TOC ( troubles obsessionnels compulsifs )
 Après un interrogatoire acharné, cette fabuleuse nana à donc réussi à me faire parler . Plus que le fait que je me retrouve dans ce qu'elle me racontait , ce qui m'a scotchée c'est qu'elle n'avait aucune honte à me le narrer .

    Ce qui me ronge depuis longtemps , c'est cette obsession que j'ai ,cette phobie de la mort entre autre . Tu m'as bien entendu j'ai peur de la mort. Plus que le fait de mourir, j'ai peur qu'il n'y ai rien après . Plus que le fait de voir mourir mon entourage , j'ai peur qu'il n'y ai rien et que nous ne soyons plus la les uns les autres pour accompagner nos vivants . J'ai peur de partir et de ne plus avoir un oeil sur mes enfants ... j'ai peur d'un simple trou noir ... j'ai ce besoin de croire que je pourrai tous les voir de là où je suis . Je ne l'explique pas mais je sais que tout part de là.

 J'ai également peur de ne pas faire bien . Le simple fait de constater ma désorganisation phénoménale et légendaire me stress et m'angoisse . C'est constant.... 

En quelques années j'ai parfois vécu des choses que j'ai eu du mal à gérer, ce qui ne m'a pas aidée. D'une phobie ou d'une simple anxiété, naît alors l'angoisse , des crises d'angoisse . Le soir venu surtout , tout est sujet a me rappeler qu'un jour , je vais mourir , que demain encore je devrai gérer correctement ce quotidien qu'est le mien .... de l'angoisse apparaîssent les TOC.

     J'ai donc mis 15 ans à comprendre que pour soigner ce TOC que j'avais il etait deja forcément nécessaire d'en parler , de l'avouer , le tout sans complexer et en admettant que ça ne fait pas de moi une névrosée . Paradoxalement je suis épanouie aujourd'hui mais certaines choses sont difficiles à réparer...


   Les TOC tout le monde connaît ! Vous avez tous du voir au moins une fois ces émissions de télé poubelle , -confessions intimes, -tellement vrai , -c'est mon choix , et j'en passe . C'est vrai sérieusement qui n'en n'a pas ri au moins une fois dans sa vie ! Syndrome giles de la tourette ( ENCULÉ , CONNARD , PÉDÉEEEE ! putain j'te jure j'fais pas exprès 😂) , hyper activité ménagère ( récurer 500 fois son évier ) , être obsédé par un nombre et claquer une porte en comptant Jusqu'à ce nombre .... des tocs on en connaît tous , on en connaît plein .... mais pas le mien ....






     Moi ? Je tricote ! Non , je ne fabrique pas de bonnet à mes enfants quand je suis en pleine crise , la simple idée de devoir coudre un ourlet avec du fil et une aiguille me donne de l'urticaire crois moi !

    Je suis ce que l'on appelle trichotillomaniaque ....WTF ?! ma qu'est ce que c'est ça ?
 La trichottilomanie pour faire court , c'est s'arracher les cheveux de manière compulsive .... ça y'est je vous vois tous pouffer de rire à me prendre pour une dégénérée .... la moindre angoisse, la moindre anxiété fera en sorte que mes doigts tels des aimants s'accrochent à mes cheveux , pour les tourner dans tous les sens jusqu'à ce que mort s'en suive .... Je ne les arrache pas par poignées mais un cheveu , plus un cheveu et ça pendant de longues heures , crois moi ça en fait des dégâts !

Ajouté à c'la quelques plaques d'eczema , stress oblige , tu comprendras que c'est la cata ! Une pelade par ci , une autre par là, c'est un lourd combat que d'atténuer tout ça !
 Tout ce que tu es d'ailleurs capable de faire pour cacher tout ça, n'arrange pas les choses . Gel à souhait , tissages, rajouts et j'en passe il m'a fallu du temps avant de me l'avouer . Je ne porte plus rien de tout ca d'ailleurs aujourd'hui mais tu as du remarquer que je me balade constamment avec les 2 mêmes coiffures , les seules capable de cacher tout ce que je fais .... 


     CACHER  ... tout le temps ... si tu remontes le fil de mon compte instagram, tu constateras que chaque photo est méticuleusement cherchée, travaillée ( photo shop est mon ami ) , que ma chevelure est souvent cachée par un angle , une prise de vue particulière ou encore un artifice porté ( bandanas, bonnets , chapeaux ....)

 A force d'habitude j'en arrive à me demander si mon entourage le sait ! C'est tellement fréquent de me voir les mains dans les cheveux que plus personne ne le voit ... Même moi ! Mon ex mari ne l'a jamais su lassé par mes lubies capillaires il a vite lâché l'affaire .
 Mon BOUBOU lui a très vite su , a très vite vu... il est d'ailleurs le seul à me canaliser dans ces moments là.... l'alcool aussi .... le petit verre de rosé du soir qui te détend et qui te fera vite oublier qu'il y'a 1 heure tu étais sur les dents .... C'est d'ailleurs celui que je déconseille tant tu peux en devenir dépendant . Force est de constater qu'il était bien trop mauvais pour ma santé, j'te jure j'ai arrêté !

  Un ulcère cet été m'a vite fait dire qu'il était temps de me réparer, peut être même de consulter ....


    Pourquoi j'en parle ? Parce que cette femme formidable dont je vous ai parlé m'a fait entendre que la trichotillomanie faisait partie de moi , que pour en guérir il fallait déjà ne plus en avoir honte . Que ne plus en avoir honte était déjà une forme de thérapie 

     Parce que je dirai la même chose à un psy mais qu'il m'en coûterait 80 euros la séance. En y pensant je réalise que le simple fait d'écrire cette article a été une véritable source d'angoisse , que ça m'a coûtée une nouvelle fois de nombreuses mèches de cheveux.

     Parce que j'ai compris que j'étais enfin sur le point de l'avouer... Si tu lis cet article c'est que j'ai cliqué sur " publier " , c'est que j'ai accepté qu'il était nécessaire d'en parler , c'est que tu fais un peu partie de ma thérapie toi aussi .


     Alors salut, je m'appelle Gaëlle et je suis trichotillomaniaque  ... 

mercredi 24 octobre 2018

Caroline ...



    S'il y'a bien un sujet susceptible d'attiser les débats sur les réseaux sociaux , c'est ce nouveau mouvement sur lequel toutes les mamans 2.0 voguent : le maternage 



  Il y'a quelques jours, l'incontournable blogueuse Caroline Receveur rédigeait un article sur son choix d'accouchement, sur son non allaitement ou encore sur son choix de se faire épauler par une nurse de nuit ( très courant aux états unis ou encore et je viens de l'apprendre chez les femmes de footballeurs ) ....

Qu'ouije ?! Qu'entenje Caro ? Tu as préféré te faire ouvrir le bide plutôt que d'avoir la foufoune en choux fleur ???! Tu as filé un bib à Marcel ( oui Marlon c'est vrai je le sais mais ici chaque tête blonde sera nommée Marcel ) plutôt que de lui donner le sain du sain ton sein ?!

Caro fais gaffe ! Tes choix nous laissent penser que tu n'aimes pas Marcel...ou Marlon ...


Sur ce sujet qui a donc fait débat moi je me suis dit que nous étions toutes libres d'avoir notre opinion quant aux façons dont Melle Caro voit les choses et sa maternité , mais je me suis surtout posée la question de savoir qui j'étais moi pour penser que j'aimais sans doute plus mes petits qu'elle n'aime le sien ...


Ô rage , ô désespoir ! Toi Gaëlle tu défends Caro ? Caro n'est rien je ne la connais pas ...Je ne fais pas partie de son monde , et elle ne fait CQFD pas partie du mien ...on ne parle pas ici de ce que je pense vis à vis de ça mais du véritable raz de marée que peut créer une femme quant à sa vision de la maternité...

   Faire preuve de bienveillance pour moi c'est beaucoup plus vaste que ça...

    Une question s'est donc posée : le maternage c'est quoi et surtout nous les nouvelles mamans 2.0 qu'en avons nous fait ?

Marernage intensif pour les uns , maternage proximal pour les autres , le cododo , l'allaitement prolongé, le portage en écharpe paraît constituer sur les réseaux sociaux un épiphénomène... cette conception de la maternité est elle vraiment epanouissante pour l'enfant ? Pire encore , comment en est on passé du modèle de la femme active à un véritable bond en arrière de la maternité triomphante ? ....


Je pourrai parler de l'hyper maternage que je côtoie tous les jours mais encore une fois je ne suis personne pour juger de ce qu'une femme décide d'appliquer quant à son enfant si elle estime lui apporter le meilleur ...


Pour celles qui me suivent toutefois , je ne sais pas si vous m'avez encore bien cernée mais je ne suis pas un modèle de bienveillance parentale . Je suis perpétuellement en conflit avec moi même " la femme et la mère "

J'ai tres vite appris à mes enfants qu'ils étaient ma vie mais que mon espace était vital pour un bon équilibre familial , que si ma priorité était qu'ils soient totalement épanouis, la leur devrait alors être de faire en sorte que je le sois aussi ... glauque ? Non totalement en adéquation avec nous . Notre famille

J'allaite . J'ai allaité tous mes enfants . Mais mes bébés ont tous su que mes seins n'étaient pas les leurs , qu'ils étaient là pour les nourrir , les réconforter mais qu'ils étaient avant tout À MOI  !

Tous mes bébés ont très vite compris que mon dodo leur était ouvert en cas de bobo , de chagrin , d'une simple envie de câlin mais qu'il était MON espace , notre espace à leur(s) père(s) et moi . Ainsi lorsque tout va bien , que chacun semble apaisé, chacun reprend sa place dans son lit ...

Bien que je ne pense pas que l'hyper maternage soit un véritable bond en arrière je pense avant tout qu'il ne veut pas dire faire preuve de bienveillance parentale . Les règles sont plus difficiles à comprendre , les repères plus compliqués... car lorsque l'enfant sort de ce cocon que maman lui a créé, le monde lui paraît bien trop vaste , rude et violent . Je vous parle ici de ce que je constate chaque jour ( non tu ne sauras toujours pas quel est mon métier ) .... c'est une seconde naissance, une seconde expulsion ...

Fixer des règles, instaurer des repères quant au fait que maman et bébé sont bel et bien 2 personnes à part entière ( à partir de 8/9 mois j'entend ) c'est avant tout , à mon sens , ça la bienveillance .

Je me met en colère, crie , hurle parfois , souvent, vomis des noms d'oiseaux ( je n'insulte pas mes enfants n'appelle pas le 119 ) , me mord l'index et le majeur poing fermé quand je pense être sur le point de commettre une bavure mais je suis mère... Je ne fais pas mieux que les unes et je fais surtout, sans doute, moins bien que d'autres , mais je fais avant tout et je vous l'assure , du mieux que je peux .

Je n'ai pas comme Caroline les moyens d'avoir une nounou de nuit mais si épuisée que je suis j'en arrive à l'envier d'avoir des nuits complètes lorsqu'elle en a besoin et celle qui dira le contraire est une menteuse . Laquelle d'entres nous n'a pas rêvé à un moment que quelqu'un prenne le relai quand bébé ne faisait pas ses nuits et surtout quand ça dure dans le temps ?... je m'autorise donc  aujourd'hui à expliquer à Mya que si elle se réveille de nouveau je viendrai la rassurer mais ne la prendrai pas dans les bras , que je suis en colère de savoir qu'elle me réveille alors qu'elle n'a rien . Tout simplement.

Je n'ai pas les moyens de rester à la maison pour m'occuper d'eux à 100% , je dois travailler , je n'ai pas les moyens d'acheter du bio à tout va et de cuisiner sain quand mon temps et mon budget sont limités. Je n'ai pas les moyens d'avoir une patience à toute épreuve quand tic et tac se tapent dessus pour un pokemon .

Je n'hésite plus à dégainer un bib quand je n'ai tout bonnement pas envie de donner le sein ....

Tiens débat sein / bib . L'enfer existe ! Savez vous par exemple que les préceptes de la leche league m'ont fait voir des mamans depressives a l'idée pour elle de ne pas être " capables " de donner le sein ou tout simplement de ne pas en avoir envie ? C'est ça la France ? Pays de liberté ?

Je me suis vue disparaître une dizaine de followers lorsque j'ai posté une vidéo sur instagram au sujet du débat Caroline . C'est donc ça l'inter action ? C'est donc ça l'échange ? Ne plus avoir le droit de tourner à la dérision les sujets qui fâchent ?

Mes petits , Je les bisouille, je les papouille , je les écoute, ... Je ne suis pourtant pas pour le maternage .... ne suis je pas bienveillante alors ?

Ne pas pratiquer le maternage proximal fait il de moi une mauvaise mère ? Travailler 42 heures par semaine fait il de moi une mauvaise mère ? Avoir la peur au ventre que Mya fasse ses premiers pas avec nounou et pas avec moi fait il de moi une mauvaise mère ? ...
Dire que l'allaitement tout en allaitant n'est pas une preuve d'amour en soi fait il de moi une mauvaise mère, femme , copine de combat ?

   Le débat est vaste ... Mais je constate surtout qu'il fait preuve d'une non tolérance qui me fait gerber .
Et si avant tout les meufs nous faisions corps en nous disant qu'avant d'être mères nous sommes avant tout des êtres humains . Et si nous étions capables de montrer à nos enfants que plus que le cododo , le maternage et j'en passe, les aimer très fort c'est aussi leur faire savoir ce qu'est le respect d'autrui et que cela fera d'eux des personnes capables de tout voir , de tout faire . Et si nous leur inculquions que même s'ils n'ont pas été allaités ils ne seront pas moins costauds parce que nous leur avons appris la plus belle des qualité : LA TOLERANCE .

Débattons sur de vrais sujets et pas sur les choix des unes et des autres parce qu'on ne naît pas mère, on le devient ...


Allez les meufs , PEACE 🤘








dimanche 9 septembre 2018

Confiture bonne maman

 










       Si l'on devait réunir tous les témoignages que j'ai pu avoir, le constat les meufs est absolument abominable ! Avoir des enfants tue ! Ça tue ce putain de sex appeal que tu pouvais ( ou pensais ) avoir avant la naissance de Marcel ton premier chérubin..." j'aime pas je suis grosse , je suis flasque " - " je déteste mes seins " - " porter un 2 pièces ? Moi ? Jamais ! " -" mais en fait c'est quoi un 2 pièces déjà ? " .

     Marcel clairement  , à fait en sorte qu'en l'espace de 9 mois , 12 heures et 3 poussées, tu en viennes à penser que plus JAMAIS tu n'apprécies ce machin qui te sert de corps ! Autoroutes de France et de Navarre sur tout le corps , escalopes en guise de seins , fesses tombantes , bassin changeant et j'en passe....


     Tu essaies tout du coup dans le but de t'assumer....on change de coiffure d'abord, on dépense ensuite une blinde dans une nouvelle penderie et même de la lingerie . Tu défonces tout chez ETAM sans penser que ces putain de coques d'allaitement ( ou coquillages comme tu veux ) ne sont absolument pas adaptées au nouveau push up que tu as chopé.... dans le seul et unique but de te rassurer et pas pour faire plaisir à Albert ( père de Marcel)


       Tu laisses penser que tu es motivée pour le sport Jusqu 'a ce qu'on t'alerte sur la loi du périnée..... pis le sport tu le cales le mercredi jour des enfants , bref il dégage vite de toutes tes résolutions post partum ....Mais dis moi ....tu le sais quand même que le pilate n'est pas une fin en soi ?


      Mais si je vous disais moi les meufs que je ne me suis jamais sentie aussi bonne depuis plusieurs années .... ça vous choque ? Si je vous disais que je suis fatiguée de devoir me justifier de montrer mes jambes , mon décolleté ou pire encore mon cul sur instagram ....Si je vous disais qu'enfin depuis des années je me donne le droit de me sentir maman et femme . Si je vous disais que j'ai réussi à faire de mes complexes gelatineux une réelle force .... ça vous choque ?


   Et si les meufs, nous étions toutes bonnes ? Même plus lorsque notre corps a enfanté .....et si même le sex appeal c'était ça ?! Savoir rendre un corps  bendant, même lorsqu'il a vécu les 30 kilos d'une grossesse , les 12 mois d'allaitement ( rhooo ça va hein ) et même le point de trop niveau episio...

  Moi ce corps , j'ai appris à l'assumer, j'ai appris à l'aimer....bon ok mon mec m'y a aidé mais j'ai appris à avouer que ce corps de femme et plus de midinette , je l'aimais... j'ai même appris à jouer de ce corps dans l'intimité. Quoi ? Hein ? Intimité ?! Ouai les meufs , j'vous jure !!!!

     Pis les meufs aujourd'hui on a CE TRUC capable de nous rassurer ....nan les filles je ne parle d'Albert pere de Marcel mais du ....selfie et même parfois du belfie ! Si tu le fais meuf c'est que quelque part tu te kiffes un peu et ça, ben ça c'est une belle victoire en soi ! Être capable de prendre une photo de soi , et de la diffuser ou que ce soit c'est qu'à ce moment, aussi infime soit il tu t'es sentie belle , tu t'es sentie bonne ! T'as rajouté des filtres ok mais à la première prise de vue  t'es dit " mouai pourquoi pas celle là..."

         Attention les filles . Ça n'est pas la fête tous les jours non plus par ici niveau assurance en soi toussa toussa mais ....  Un peu de narcissisme ne tue pas ....il aide parfois .... se regarder apprend aussi à s'aimer crois moi.... la bipolarité physique fait partie intégrante de la femme , mère ou pas .... tout commence à l'adolescence et si tu ne l'as pas vécu tant mieux pour toi 🤘 instagram n'existait pas mais cette connasse de gwendoline a fait de mes années collège un véritable carnage ! Elle avait tout, je n'avais rien ....

   J'ai été plus complexée à 15 piges qu'a 35 ....Après 4 mômes, 36 mois de grossesse , 57 heures de travail , 20 poussées , aucun point de suture mais quelques relâchements du périnée, 34 mois d'allaitement....ouai vas l'expliquer je sais !


   Sur les réseaux ou dans la réalité d'ailleurs la mère est sacralisée, mais la mère c'est une femme et c'est à la femme de comprendre que ça n'est pas elle qui est moche, c'est la société qui l'est ... Caroline,  Kate et j'en passe sont comme toi et  si tu ne le vois pas c'est que tu te mets le doigt dans le baba !


  Ma gwendoline à moi n'a toujours pas de gosse aujourd'hui mais purée qu'elle est encore moche dans son coeur et dans son âme... et même que ses seins ils tombent sans gamin aucun 🙄


  Je ne me justifierai pas de poser à poil sur insta et pire encore de kiffer ça ! Parce qu'avant d'être mère , je suis bonne , que je me fout de ce que vous voyez parce que moi j'aime ce que je vois ! Et là on dit CIMER ALBERT 🤘




 



lundi 21 mai 2018

4 enfants...Et toutes mes dents !



 
4 enfants .... tu le vois ce doux moment où tous tes enfants se sont mis d'accord pour te pourrir la journée et où tu te demandes : " mais purée pourquoi 4 ? "

  Avoir 4 enfants ça n'est définitivement pas simple.. On en a 3 , l'équilibre est parfait, l'organisation au top, rodée au millimètre près . Et même quand on est comme moi , ton organisation même si elle est un joyeux bordel , est organisée .

  C'est donc armée psychologiquement que tu affronteras la pire épreuve de la semaine : les courses . Ou comment affronter le caddie bondé sur un parking en côte, bébé dedans dégoulinant du crouton de pain que tu lui as cédé pendant que ton ado fait un "snap " et que Tic et Tac se battent pour leurs cartes star wars que la caissière leur a laissés sans penser que moi j'aurai pu en faire un abominable chantage " tu veux ta carte ? Viens on joue au roi du silence alors " ...

  Quand on a 4 enfants on est parfois aigris. Tantôt excédée, tantôt amusée de voir la nana qui n'a qu'un enfant et qui ne travaille pas semblant être dépassée par son chérubin. C'est moche hein ? Mais c'est comme ça ! Quand toi tu n'as réellement plus la possibilité d'aller aux toilettes seule mais que la desperate housewive maman d'un seul petit se dit tétanisée à l'idée de ne plus avoir de temps pour elle , ta seule idée est de l'inviter chez toi les soirs de semaine quand toi tu as fini ta journée de boulot et que le créneau horaire 18h/20h ressemble à la guerre du Vietnam.

  Quand on a 4 enfants , on apprend à gérer son temps comme on peut et à devenir moins patiente avec les adultes . Ne m'appelles pas pendant ce fameux créneau horaire , je ne répondrai pas . Ne me prend pas la tête si je t'envoie valser quand mes marmaux ont décidé de me faire tourner en bourrique , n'ai pas l air excèdé quand je peine à écouter tes déboires amoureux pendant que Tic et Tac se battent ou que Mya fait un abominable caca . Et enfin surtout enfin ne critiques JAMAIS ma façon de faire avec mes enfants ! Avec les yeux revolvers je te fixerai en ayant le droit de te balancer " le jour où tu n'en auras plus un mais quatre on en reparlera " ....

  Quand on a 4 enfants on est immunisé contre toutes les choses absolument dégueu qui sortent du corps d'un PENI ( personnage enfantin non identifié ) ..ainsi dans mon organisation parfaite, je n'aurai jamais de mouchoir et j'essuierai la morve de mes petits sans scrupule aucun avec mon t shirt ou mieux la paume de ma main . les couches qui débordent ? même pas peur !

  Quand on a 4 enfants et qu'on est comme moi , on tente d'appliquer la bienveillance mais on ne prend plus le temps de compter jusqu'à 3 pour que nos bambins appliquent ce qu'on vient de leur demander . Florence Foresti est devenue mon idole




  Quand on a 4 enfants et qu'on bosse à plein temps on ne supporte plus que les gens nous demandent " tu les as inscrits au sport ? " , " tu devrais ça leur ferait bien " .... excusez moi de ne RIEN avoir envie de faire , de ne pas avoir envie de courir lorsque je ne travaille pas . Alors mes enfants ne vont pas au sport ...Ils vont au parc !

   Quand on a 4 enfants et qu'on a une vie active , on prend souvent assez mal qu'on nous parle d'allocs et j'en passe.... passons sur ce sujet susceptible de fâcher

   Quand on a 4 enfants , on ne supporte pas non plus les comparaisons mère au foyer / femme active ...j'ai été les 2 ....alors je sais ... l'organisation n'est pas la même qu'on le veuille ou non ...

   Quand on a autant d'enfants question comparaison justement on apprend à ne plus comparer ses enfants . Déjà parce que cultiver ça, provoque une compétition susceptible de disloquer la fratrie mais aussi parce qu'on apprend à aimer nos enfants tout aussi fort mais de manière différente . Parce que même s'ils sont nombreux on apprend à leur apprendre qu'ils ont chacun une identité. Que même s'ils doivent apprendre à cohabiter, chacun doit savoir respecter , doit respecter tout court , ce qu'est son frère ou sa soeur .

   Quand on a 4 enfants le *merde Et le *putain font partie intégrante de ton vocabulaire et il faut t'attendre à être jugée souvent quant à ta façon de t'agiter lorsque tes petits te font péter les plombs .

   Quand tu as 4 enfants tu relativises quant à ce que pense les gens et tu apprends à rire lorsqu'on te demande " à quand le petit 5eme ? " . Tu sers les dents et tournes 7 fois la langue dans ta bouche pour éviter de répondre " mon périnée et le fait que je pisse droit debout depuis quelques années ont anéanti toutes possibilités de laisser qui que ce soit ou quoi que ce soit s'incruster dans MON utérus une nouvelle fois " et je te jure que tu le penses réellement même si tu fonds dès que ta copine te présente son tout nouveau né ou même si tu te mets au défi de ressembler à Kate Middleton à 4 jours post partum la prochaine fois ( il n'y a pas d 'explication, cette nana n'est absolument pas humaine ! Connasse ! )
Quand tu as 4 enfants tes seins peuvent faire office de cache cou , la peau de ton ventre ressemble à la carte du réseau autoroutier et tes hanches se sont écartées telle une écluse. C'est comme ça, tu ne ressembleras plus jamais à celle que tu étais 4 enfants avant ( oui quand on a 4 enfants on ne compte plus en années mais en nombre d'enfants )...

  Quand tu as 4 enfants tu n'as plus de scrupule aucun, à poser une journée enfant malade ou pire encore à sécher la réunion que ta boss à décidé de poser, comme ça, à 16h30 .

  Quand tu as 4 enfants tu apprends à dire à tout le monde que même si tu as 4 gosses , tu n'as pas la science infuse concernant la psychologie enfantine et pire encore tu te surprends parfois à ne pas supporter les gamins des autres . Parce que je tente déjà d'élever les miens et gérer les cacas boudin des autres j'en ai pas envie !

  Mais quand on a 4 enfants c'est aussi Avec une fierté absolue que tu les regardes , c'est aussi avoir la possibilité de se congratuler d'avoir mis 4 enfants au monde , de finalement relativiser quant au fait que même si tout n'est pas ultra repassé, organisé, rangé, eux ne manquent de rien , donc c'est que tu ne t'en sors finalement pas si mal et que ton périnée n'a pas explosé pour rien .. C'est aussi 4 petites paires d'yeux qui te regardent avec un amour infini et 4 petites paires de mains qui te caressent le visage lorsqu'ils te surprennent à pleurer ....



  Et ce qu'il y'a de formidable, c'est que cet article je l'ai écrit assise sur mon trône et que mon 6 ans assis derrière la porte à fini par me poser LA question : " MOOMAN T'AS FAIT CACA ?... "

jeudi 19 avril 2018

Welcome in instagram




J'ai découvert instagram il y a plusieurs années.... mais à l'époque, mon monde à moi c'était fb et copains d'avant ( si Tu es perdu c'est que tu es né après 1990 )


Instagram à l'époque concept hors norme qui consistait à poster de jolies photos . Moi j'étais sur les réseaux sociaux, une révolution à l'époque pour échanger, partager , avec ma famille en priorité mais aussi avec des " perdus de vue " ....

Et puis il y'a 1 an , en congé mat du temps à tuer , une grossesse à immortaliser, et parce que je lisais de nombreux blogs dont celui de la fameuse A.L ( si tu n'es pas modeuse tu ne sauras strictement pas de qui je parle ...--> tu ne sauras sans doute pas d'ailleurs ce que veut dire "modeuse " puisque ce mot en lui même est déjà une véritable farce ) l'envie m'est venue de découvrir enfin THE WORLD OF INSTAGRAM " ....

Je m'y suis d'abord éclatée... le concept de la jolie photo me regalait, pouvoir la commenter ensuite en écrivant d'un français correct ....

Et puis j'ai découvert la face cachée d'instagram ...beaucoup moins fun mais si tu prends le recul nécessaire tu n'en auras strictement rien à foutre ...

Instagram c'est aussi ça : une course aux "followers " , un "feed " parfait, des échanges surfaits .... j'ai pensé pouvoir faire découvrir MON monde mais il est bien trop vaste pour intéresser une communauté surfaite ... j'en ai été touchée d'abord... mes tenues , mes enfants , mes lubies , mes passions , suis je tant dénuée d'intérêt ?

Parce qu'instagram c'est aussi ça !Se rendre compte qu'on remet en question l'intérêt que certains pourrait nous  porter  parce qu'on a perdu 10 followers après avoir parlé caca bébé allaité et posté 3 photos de tes gosses au lieu de la paire de balenciaga que tu as "pécho" sur vinted.

Instagram c'est se remettre en question en voyant la photo de 10 boulets de canon , filtrés à souhait qui concrètement ont la même tête que vous au réveil, ou encore dans la position pipi sur le trône mais dont la communication, influenceuses oblige , mène à croire qu'elles puent la perfection !

Instagram c'est pensé que la nana qui vous montre en photo que ses mômes sont toutes sa vie , qu'ils posent en photo naturellement, qu'ils ne se salissent Jamais, que leurs chambres ressemblent au catalogue IKEA, est une putain de mère parfaite alors qu'elle aussi pue le vomi à plein nez , et a sans doute du poil aux pattes tant elle est débordée .

Instagram c'est aussi de belles rencontres , virtuelles mais déjantées comme vous , qui vous régalent à chaque " posts " chaque "story " , valeurs sûres pour les likes !

Mais il y'a les autres .... ceux qui échangent avec toi parce que tu es une valeur sûre, ceux qui partagent ton compte pour que tu partages , que tu repartages donc puisqu'ils t'on partagées, tu vois le bourbier ? Puis une fois que leur succès est lancé tu disparais subitement de leurs abonnés....
Passons sur le follow/ unfollow... ou plutôt non restons ! Ceux qui attendent un peu pour se barrer histoire de bien tout huiler ou mieux encore ceux qui, une fois que tu as à peine cliqué , ne te laissent même pas le temps de dire "ouf" et ont déjà dégagé...

C'est un défi tout ça alors on ne s'embete pas , on adhère à la team connasse , on attend un peu avant de répondre à l'abonnement, on télécharge tout ce qu'on peut pour faire la chasse , on devient une vraie poufiasse !

Finalement quand on découvre instagram on devient une menteuse quand on dit que ça ne nous touche pas . Parce que voir disparaître tout le monde quand on met une photo de son mouflet ça pique ...c'est bête mais c'est humain ! Ils sont la perfection, tout le monde devrait le voir ! Non ?

Instagram c'est finalement le monde dans lequel on vit : surfait à souhait , ou chacun reste bien à sa place .

Je reste ...je reste parce que j'ai des choses à raconter à travers mes photos. Je reste parce que mes gosses eux sont putain d'instagramable , je reste parce que mon nouveau téléphone est une tuerie absolue niveau photo et que j'ai besoin de me la péter un peu , ....Je reste .....

Et vous ? Êtes vous instagramable ? ....

mardi 17 avril 2018

Noah the best





      Il est celui qui m'a fait ouvrir ce blog il y a 7 ans maintenant...il est celui que j'ai du apprendre à aimer . C'est moche hein ?...... mais ça existe ....le plus dur c'est d'en parler , c'est de le dire , c'est de l'avouer aux autres mais surtout à soi , surtout à lui . Le plus dur c'est d'espérer qu'il ne le saura jamais ....

   Tout a toujours été compliqué avec mon noah , la grossesse , l'accouchement, lui ....

Découvrir que je l'attendais d'abord...Je n en voulais pas , il n'était pas prévu, son père avait déjà mal digéré l'arrivée de son grand frère. Et puis finalement 2 ou 3 c'est pareil ....ou pas...pas du tout en fait ....

    L'accouchement chaotique d'un bébé en détresse qui m'a vite été enlevé, une délivrance de placenta seule dans une salle glaciale , congelée jusqu aux os , fiévreuse.... un bébé déjà grand, tellement plus gros que les autres,  roux , respirant difficilement ....si différent de son frère et de sa soeur ..

    Je me suis dit ce jour là qu'il fallait lui donner sa chance, qu'il était beau mine de rien , et que s'il sortait de mon corps c'était sans doute qu'il aurait besoin de moi ....

    Un allaitement tout aussi difficile . Un bébé morfale , des tétées douloureuses , la folle envie de le repousser à chaque repas .... 2 mois , 2 petits mois , un échec....Encore un , avec lui ....

   L'étrange sensation que rien ne fonctionnait avec lui ...que quelque chose avec lui n'allait pas ....

    Malheureusement pour lui , pour nous , pour moi , nous nous sommes séparés son père et moi dans la foulée .....

    Un déménagement, une nouvelle vie ....mais un Noah tout aussi difficile , que j'aimais fort dorénavant, mais toujours aussi différent des autres ... maman solo , il a fallut que je m'adapte, qu'il s'adapte....

     A 4 ans , noah faisait encore caca sur lui , portait encore une couche , hurlait à chaque selle , et était constamment repoussé par les copains de l'école puisque n'étant pas propre , l'odeur nauséabonde le suivait à la trace.... a tel point que tous les adultes de l'équipe pédagogique le repoussait , à tel point que suite à une crise de nerf en le récupérant à l'école du caca Jusqu au cou , j'en vins à retourner toute la cantine , hurlant telle une hystérique, en pleurs et de rage que je finirai par tuer si il était encore traité ainsi ....

    Et puis un jour , ton bb que tu aimes enfin tant , est fiévreux, un ventre bombant tel une femme enceinte et tant il est à Morphe est gris ..... quelque chose ne va pas ....enfin on m' entend, enfin on m'écoute....


    Le syndrome de mal absorption, un colon nécrosé.... s'en suivra des visites , des contre visites, des soins invasifs , une rééducation pour mon petit garçon.... et c'est là...ce jour là dans la ligne 1 du métro en direction de l'hôpital trousseau que je l'ai regardé et que je me suis dit qu'un si petit garçon avec une telle histoire ne pouvait être que MON super héros ....... mon Noah the best









     Aujourd'hui Noah va bien.... plein de vie , limite hyperactif , bêtises à souhait , repartie d'enfer. On nous parle ici de précocité, d'hyper activité, .....constamment dans le rouge ( tu sais cette petite pastille verte , Orange, rouge ou noire que la maîtresse donne chaque semaine en rapport avec le comportement 😅 )
Mais on nous parle aussi d'oreille absolue , de capacité hors norme à retenir tout ce qu'il voit , ce qu'il lit , ce qu'il entend ....

      Je ne retiens que ce que je veux retenir. Il est mon fils . Il est sans doute le plus dur combat que j'ai eu à mener pour le moment ...

    Oui j'ai appris à l'aimer....nous avons tous les deux appris à nous aimer . Mais après la honte de devoir l'avouer est venue la vie , sa vie , notre vie ....

     Mon noah , ma noah de coco , mon super héros.... 



lundi 16 avril 2018

Lessives pour les nul(le)s mode d'emploi....

   

   


    Ton linge tu trieras....ou pas
Les poches tu vérifieras
Sous peine de niquer tout le tas
Les couleurs tu respecteras
Pas trop de lessive tu mettras
Même si les odeurs sont un savoureux mélange de vomi et de caca
Adoucissant tu ajouteras
Histoire que le tout reste délicat
À 30°C tu règleras
Quitte à ce que quelques tâches soient encore là
Toujours classe tu resteras
Lorsque plus de paniere tu n'auras
Et que tu devras porter ton linge à bout de bras
Ton linge tu secoueras
Avant de l'étendre pour éviter les tracas
2 jours tu le laisseras
Histoire d'être sur qu'il sèchera
Du coup le détendre tu tenteras
Mais à du carton il ressemblera
Évidemment repasser tu feras ....
Comme ta grand mère tu t'y atteleras
Culottes, chaussettes et draps tout y passera

   Tu as bien compris là que je ne l'envisage pas
Et que souvent mes enfants sont chiffonnés de haut en bas
Ils ne s'en plaignent pas
Ils savent déjà que leur mère s'en bat les noix
Quant aux trous on n'en parle même pas

   Pour une bonne routine lessive fais comme moi
Appliques toi ✌